21 mai 2014

Nancy Huston. "Lignes de faille". 2006. Extraits.


"Le père de Peter fait tinter son couteau contre une flûte de champagne pour nous annoncer qu'il va faire un discours, alors grand-papa fait un discours aussi et ensuite c'est au tour de Peter. En les écoutant, je repense à cette idée de théâtre et me demande si au fond les gens ne passent pas leur temps à jouer des rôles, non seulement lors des mariages mais tout au long de leur existence: peut-être qu'en conseillant ses fous grand-papa joue le rôle d'un psychiatre et en me frappant avec la règle Melle Kelly joue le rôle d'une méchante prof de piano; peut-être qu'au fond d'eux-mêmes ils sont tous quelqu'un d'autre mais, ayant appris leurs répliques et décroché leurs diplômes, ils traversent la vie en jouant ces rôles et ils s'y habituent tellement qu'ils ne peuvent plus s'arrêter. Avec maman c'est différent. Pour jouer le rôle d'une chanteuse, il faut être une chanteuse, on ne peut pas tricher."

"Les nazis, il dit, c'étaient des Allemands qui voulaient que les juifs disparaissent de la surface de la Terre.
- Pourquoi?
- Parce qu'ils étaient juifs.
- Mais pourquoi, papa?
- Parce qu'il est plus facile d'apprendre aux gens à être bêtes que de leur apprendre à être intelligents. Par exemple, si on dit aux gens que tous leurs problèmes viennent des juifs, ils sont soulagés parce que c'est facile à comprendre. La vérité est beaucoup trop compliquée pour la plupart des gens."

"Je laisse un long silence venir entourer les mots de Janek et les bercer dans ses bras."