16 juin 2014

Katherine Pancol. "Muchachas 2". 2014. Extraits.

  

"Pour grandir, il faut renoncer à la sécurité."

"L'artiste travaille même quand il est oisif. "L'artiste est une exception: son oisiveté est un travail, et son travail est un repos", disait Balzac."

"On est comme ça quand on a cherché quelque chose de toutes ses forces et que, soudain, on lui met la main dessus. On voudrait savourer, se féliciter, mais on n'est pas sûr encore, alors on perd l'équilibre, on craque, on se sent vide et plein à la fois."

"Je cache mon malheur sous des couches de bonheur. C'est mon secret, Hortense."

"C'est ça le pire, Hortense, vivre une vie immobile où il ne se passe rien tellement tu as peur."

"Chacun de nous est sur terre pour accomplir UNE chose dans laquelle il va exceller. Trouver cette chose est LE but de la vie car c'est trouver sa place. Tout le reste, tu m'entends bien, Hortense, tout le reste est inutile. Pourquoi? Parce que lorsque tu as trouvé ta place, tu n'as plus qu'une hâte, c'est de l'occuper. Tu te moques pas mal de ce que pensent les autres. Tu n'es plus jamais méchant, ni envieux, ni malveillant. Tu existes et cela te suffit. Ca te remplit."

"... dire "merci", c'est demander "encore"."

"C'est n'être nulle part que d'être partout, disait Sénèque."

"Le coupable n'est pas celui qui commet l'erreur, ça arrive à tout le monde, mais celui qui se complaît dans l'erreur."

"L'allégresse est un sentiment aussi fort que l'amour."

"Trop de solitude tue la grandeur de la solitude. Comme la diète peut achever le corps qui la poursuit trop longtemps ou la charité sans discernement nuire à celui qui la pratique."

"Le problème des hommes, c'est qu'ils prennent les limites de leur savoir pour les limites du monde. Le monde est bien plus vaste! Faisons marcher notre imagination. Schopenhauer pense comme Einstein qu'inventer est plus important que savoir. On est à l'étroit dans le savoir, jamais dans l'imagination."