samedi 28 novembre 2015

Albert Camus. "Les Justes". 1949. Extraits.

  
"La liberté est un bagne aussi longtemps qu'un seul homme est asservi sur la terre."

"Tout le monde ment. Bien mentir, voilà ce qu'il faut."

"J'ai compris qu'il ne suffisait pas de dénoncer l'injustice. Il fallait donner sa vie pour la combattre."

"J'aime la beauté, le bonheur! C'est pour cela que je hais le despotisme. Comment leur expliquer? La révolution, bien sûr! Mais la révolution pour la vie, pour donner une chance à la vie, tu comprends?"

"Eh bien, voilà trois ans que j'ai peur, de cette peur qui vous quitte à peine avec le sommeil, et qu'on retrouve toute fraîche au matin. Alors il a fallu que je m'habitue. J'ai appris à être calme au moment où j'ai le plus peur. Il n'y a pas de quoi être fière."

"- L'honneur est un luxe réservé à ceux qui ont des calèches.
- Non. Il est la dernière richesse du pauvre."

"- Mais nous aimons notre peuple.
- Nous l'aimons, c'est vrai. Nous l'aimons d'un vaste amour sans appui, d'un amour malheureux. Nous vivons loin de lui, enfermés dans nos chambres, perdus dans nos pensées. Et le peuple, lui, nous aime-t-il? Sait-il que nous l'aimons? Le peuple se tait. Quel silence, quel silence...
- Mais c'est cela l'amour, tout donner, tout sacrifier sans espoir de retour.
- Peut-être. C'est l'amour absolu, la joie pure et solitaire, c'est celui qui me brûle en effet. A certaines heures, pourtant, je me demande si l'amour n'est pas autre chose, s'il peut cesser d'être un monologue, et s'il n'y a pas une réponse, quelquefois."

"Nous ne sommes pas de ce monde, nous sommes des justes. Il y a une chaleur qui n'est pas pour nous. Ah! pitié pour les justes!"

"Seulement on boit parce qu'on est humilié."

"- Connais-tu la légende de saint Dmitri?
- Non.
- Il avait rendez-vous dans la steppe avec Dieu lui-même, et il se hâtait lorsqu'il rencontra un paysan dont la voiture était embourbée. Alors saint Dmitri l'aida. La boue était épaisse, la fondrière profonde. Il fallut batailler pendant une heure. Et quand ce fut fini, saint Dmitri courut au rendez-vous. Mais Dieu n'était plus là.
- Et alors?
-Et alors il y a ceux qui arriveront toujours en retard au rendez-vous parce qu'il y a trop de charrettes embourbées et trop de frères à secourir."

"Si la seule solution est la mort, nous ne sommes pas sur la bonne voie. La bonne voie est celle qui mène à la vie, au soleil. On ne peut avoir froid sans cesse..."

"C'est facile, c'est tellement plus facile de mourir de ses contradictions que de les vivre."  

jeudi 19 novembre 2015

Nadine Monfils. "Bus l'éclair". 2015. Extraits.


"On cherche tous à s'évader pour pas pleurer sur cette planète agonisante, capturée par des fous de dieux qui doivent être bien tristes là-haut, de voir leur nom taché de sang."

"J'ai toujours pensé que l'indifférence était une protection. Vous devez être bien fragile sous votre carapace! Et ce sont ces larmes invisibles qui me parlent d'amour. Celles que vous cachez pour vous échappez de ce monde malade et retrouvez votre insouciance de petit garçon."

"L'amour est un nez de clown. Tu ne guéris que si tu en rigoles."

lundi 16 novembre 2015

Fiona Neill. "La vie secrète d'une mère indigne." 2007. Extraits.


"Les amis sont pires que les parents. Ils s'attendent à ce que vous vous conformiez exactement au rôle qu'ils vous ont donné."

"Aucun de nous n'est ce qu'il semble être."

"Mais quand on est d'accord sur tout, alors la moindre divergence devient encore plus insurmontable."

"On dirait que la seule façon de rendre la culpabilité tolérable est d'éviter toute discussion, même superficielle."

"Dans la vie, quand on perd ses repères, certains indices passent inaperçus alors que d'autres prennent une importance démesurée."

"Mais expliquer les sentiments retire tout le sel de la vie."

"La distance n'arrange pas toujours les choses, ce qui n'est pas plus mal à l'âge mûr, quand la nostalgie du passé et la peur de l'avenir peuvent être mauvaises conseillères pour le présent."

"Se montrer rationnel est un de ces investissements à long terme qui rapportent peu de bénéfices immédiats."

"Mais ce n'est qu'avec un peu de recul qu'on peut comprendre comment un événement en influence un autre."