lundi 28 novembre 2016

Yasmina Reza. "Babylone". 2016. Extraits.


"Est-ce qu'on a raison de vouloir se faire aimer? N'est-ce pas une de ces tentatives toujours calamiteuses?"

"La photo a été utilisée dans le dossier. Elle saisit ce que saisit n'importe quelle photo, un instant pétrifié qui ne se répétera plus, et n'a peut-être même pas eu lieu comme tel."

"Quand j'étais enfant on me faisait jolie. Je comprenais que je ne l'étais pas à l'état naturel."

"Ce ne sont pas les grandes trahisons, mais la répétition des pertes infimes qui est la cause de la mélancolie."

"Il n'est plus sûr de rien. Tout ce qu'il sait c'est qu'il était heureux et qu'il ne l'est plus. Et que quelqu'un a fait en sorte de lui retirer sa gaieté. Je le comprenais mieux que personne, il avait trouvé à qui parler. Mon père ne savait pas s'énerver sans distribuer des coups. A table, un jour où j'étais contente, j'avais piqué une pomme de terre du plat avec un couteau et j'avais porté le tout à ma bouche. J'ai reçu la raclée sur-le-champ et j'en ressens encore la brûlure aujourd'hui. Pas parce qu'il m'avait frappée, j'étais habituée, mais parce qu'il avait flingué ma gaieté."

"Pour une glissade en enfer il faut une rampe, moi je glisse et je reste en bas."

"Ce matin, avant de partir à Pasteur, j'ai appelé la maison de retraite de la tante pour prendre de ses nouvelles. La conversation terminée, je pense, tu es vraiment quelqu'un d'attentif, tu t'inquiètes des autres. Deux secondes après, je me dis, c'est minable cette satisfaction de soi pour une action aussi élémentaire. Et aussitôt, c'est bien, tu es vigilante avec toi-même, bravo. Quand Denner, enfant, sortait de la confession, il s'arrêtait sur le parvis de Saint-Joseph des Epinettes, humait l'ait à pleins poumons et se disait, à présent je suis un saint. Et tout de suite après, en descendant les marches, merde, péché d'orgueil. Dans un sens ou dans l'autre, la vertu ne tient pas. Elle ne peut exister qu'à notre insu."

"Quand on grandit avec l'idée de n'avoir personne, on peut difficilement revenir en arrière. Même si quelqu'un vous prend la main et vous entoure, ça ne vous arrive pas vraiment."

"Les Manoscrivi au cinquième c'était l'ordre familier des choses. Je sais combien cela peut sembler risible en relation avec les nouvelles du monde. Mais ce qui a disparu avec vous est un bien invisible, auquel on ne pense pas, c'est la vie qui va de soi."

mardi 22 novembre 2016

Reginald Hill. "Suicides en famille." 2004. Extraits.


"Dieu ne payait peut-être pas toutes ses dettes, mais il réglait au moins les intérêts."

"Kay avait eu besoin d'aide. Une fois, deux fois, trois, quatre. Il avait alors appris ce que son père avait déjà compris: chaque fois que l'on donnait, on ne faisait qu'augmenter le montant de sa dette."

"Se contrôler pour éviter de se montrer désagréable parce que le chagrin avait transformé une personne en emmerdeuse patentée était une chose. Résister à l'envie, tout aussi périlleuse, de répondre avec sincérité à un appel chargé d'émotion s'avérait bien plus ardu."

"Comme la plupart des néophytes, il éprouve le besoin de compenser en dévotion ce qui lui manque en histoire."

"Je n'ai pas appris grand-chose sur l'être humain pendant mon existence, Monsieur Hat, mais ce que je sais, c'est que pour le corps ou le coeur le retour de l'appétit marque le début de la guérison."

"L'amour sexuel est lié à l'égoïsme. Il est aussi bien source de grand plaisir que de grande souffrance, parfois infligée avec désinvolture, parfois avec préméditation."

vendredi 11 novembre 2016

Reginald Hill. "Une passion dévorante". 1973. Extraits.

 

"C'est ainsi que se manifeste le chagrin. Il ne peut assurer sa victoire complète sur l'esprit que pour un temps relativement court, mais il l'emplit avec la culpabilité et le dégoût de soi-même pour essayer de piéger toutes les pensées et émotions qui le combattent."

"En cas de tension, la faiblesse d'autrui est une source d'énergie."

"Sentir et savoir, ce n'est pas la même chose."

"Après tout, c'était un ami de ses parents, bien que le mot "ami" parût avoir une connotation assez singulière dans le vocabulaire des adultes. Sa mère et son père semblaient toujours ravis d'être en compagnie de Pelman, ils en faisaient grand cas, ne cessaient de remplir son verre. Mais après son départ, ce qu'ils disaient à son sujet, même si ce n'était pas toujours compréhensible, était loin d'être sympathique."

"C'est difficile de rester longtemps compatissant, constata-t-il soudain. Le chagrin est tellement contraire à la vie. C'est lié à la mort, une sorte de nécrophilie émotionnelle."

"- J'ai compris que si on est considéré comme un objet toute sa vie, on devient encore moins que ça,..."

"La vie est une succession de naufrages. Faites en sorte de toujours être avec les survivants."

mercredi 2 novembre 2016

Iris Murdoch. "Amour profane, amour sacré." 1978. Extraits.


"Chaque personne a, sans aucun doute, une sorte de forme, ou de structure, ou de schéma (mais ce n'est pas le mot qu'aurait employé Harriet) que sa faculté consciente emprunte pour s'allonger paresseusement quand elle n'est pas contrainte, et qui est, bien que sans éclat et sans splendeur, son bonheur."

"Naturellement, il tirait plaisir de son pouvoir, tous les tripatouilleurs de l'esprit tirent plaisir de cela."

"- Je sais que tu penses que toute religion n'est qu'une obsession!
 - Chère femme, je ne pense rien d'aussi sot. La religion est très importante. C'est seulement qu'elle n'est pas ce qu'elle semble être. Il y a peu de choses très importantes qui le soient."

"Les rêves agissent de concert avec l'esprit endormi, ils se nourrissent mutuellement et s'enfoncent dans l'oubli."

"L'ironie d'un auteur dissimule souvent sa jubilation. Cette dissimulation est peut-être la principale fonction de l'ironie."

"Il se sentait indestructible parce qu'il était détruit."

"Elle avait besoin d'avoir l'impression de l'aider, elle avait envie de l'arôme de son chagrin."

"Naturellement, la mémoire falsifie pour dissimuler un déplaisant lien causal."

"Je pense que tout bonnement je lui rappelle trop de choses. On peut être détesté pour cela."

"La vie est absurde et en grande partie comique. Là où la comédie fait défaut, ce que nous avons, c'est le chagrin, pas la tragédie."

"- Je n'arrive pas à sentir la valeur de la vérité dans le cas présent, dit Blaise. Peut-être que c'est cela, la corruption."

"Dès que vous serez capable de vous mettre à réfléchir à la situation au lieu d'être écrasé par elle, immédiatement vous souffrirez moins."

"Ces révélations engendrant de l'émotion étaient un lien."

"J'ai le sentiment de vivre sur la souffrance, de voguer sur elle, comme sur une mer."

"Avec la ruse caractéristique de l'amour véritable, elle était déjà en train de manipuler l'avenir."

"... il y a des choses qu'on ne peut pas pardonner, sans que ça entraîne quelque chose de faux, un nouveau tort,..."

"... on ne peut passer à travers le miroir sans se couper."

"Je vivais en autrui et par autrui, je ne vivais pas en moi-même. Ca paraissait être une bonne façon de vivre. Peut-être que c'était une bonne façon de vivre d'un certain point de vue médiocre, je veux dire qu'une partie du monde était bonne, était satisfaite et en ordre... et je faisais partie de cette partie, pas exactement la causant, mais elle vivait à travers moi et moi à travers elle. Mais je n'étais rien de réel ou ayant un noyau, je n'avais pas de structure, ou, si j'en avais, je n'en étais pas consciente et je ne m'en servais pas."

"Le fait d'aimer quelqu'un ne confère aucun droit sur lui, vous savez."

"Il n'y a pas de discussion possible entre qui est en deuil et qui ne l'est pas."

"Certaines personnes s'aident elles-mêmes en aidant les autres, et cela les ragaillardit parce que c'est exercer un pouvoir. Mais Monty se méfie de ce genre de pouvoir."

"Toutes les solutions humaines sont temporaires."

"Mais comment savoir ce que l'on croit jusqu'à ce que l'on voie ce que l'on fait?"