02 novembre 2016

Iris Murdoch. "Amour profane, amour sacré." 1978. Extraits.


"Chaque personne a, sans aucun doute, une sorte de forme, ou de structure, ou de schéma (mais ce n'est pas le mot qu'aurait employé Harriet) que sa faculté consciente emprunte pour s'allonger paresseusement quand elle n'est pas contrainte, et qui est, bien que sans éclat et sans splendeur, son bonheur."

"Naturellement, il tirait plaisir de son pouvoir, tous les tripatouilleurs de l'esprit tirent plaisir de cela."

"- Je sais que tu penses que toute religion n'est qu'une obsession!
 - Chère femme, je ne pense rien d'aussi sot. La religion est très importante. C'est seulement qu'elle n'est pas ce qu'elle semble être. Il y a peu de choses très importantes qui le soient."

"Les rêves agissent de concert avec l'esprit endormi, ils se nourrissent mutuellement et s'enfoncent dans l'oubli."

"L'ironie d'un auteur dissimule souvent sa jubilation. Cette dissimulation est peut-être la principale fonction de l'ironie."

"Il se sentait indestructible parce qu'il était détruit."

"Elle avait besoin d'avoir l'impression de l'aider, elle avait envie de l'arôme de son chagrin."

"Naturellement, la mémoire falsifie pour dissimuler un déplaisant lien causal."

"Je pense que tout bonnement je lui rappelle trop de choses. On peut être détesté pour cela."

"La vie est absurde et en grande partie comique. Là où la comédie fait défaut, ce que nous avons, c'est le chagrin, pas la tragédie."

"- Je n'arrive pas à sentir la valeur de la vérité dans le cas présent, dit Blaise. Peut-être que c'est cela, la corruption."

"Dès que vous serez capable de vous mettre à réfléchir à la situation au lieu d'être écrasé par elle, immédiatement vous souffrirez moins."

"Ces révélations engendrant de l'émotion étaient un lien."

"J'ai le sentiment de vivre sur la souffrance, de voguer sur elle, comme sur une mer."

"Avec la ruse caractéristique de l'amour véritable, elle était déjà en train de manipuler l'avenir."

"... il y a des choses qu'on ne peut pas pardonner, sans que ça entraîne quelque chose de faux, un nouveau tort,..."

"... on ne peut passer à travers le miroir sans se couper."

"Je vivais en autrui et par autrui, je ne vivais pas en moi-même. Ca paraissait être une bonne façon de vivre. Peut-être que c'était une bonne façon de vivre d'un certain point de vue médiocre, je veux dire qu'une partie du monde était bonne, était satisfaite et en ordre... et je faisais partie de cette partie, pas exactement la causant, mais elle vivait à travers moi et moi à travers elle. Mais je n'étais rien de réel ou ayant un noyau, je n'avais pas de structure, ou, si j'en avais, je n'en étais pas consciente et je ne m'en servais pas."

"Le fait d'aimer quelqu'un ne confère aucun droit sur lui, vous savez."

"Il n'y a pas de discussion possible entre qui est en deuil et qui ne l'est pas."

"Certaines personnes s'aident elles-mêmes en aidant les autres, et cela les ragaillardit parce que c'est exercer un pouvoir. Mais Monty se méfie de ce genre de pouvoir."

"Toutes les solutions humaines sont temporaires."

"Mais comment savoir ce que l'on croit jusqu'à ce que l'on voie ce que l'on fait?"