28 février 2017

Elena Ferrante. "Celle qui fuit et celle qui reste". 2013. Extraits.


"... ce n'est pas notre quartier qui est malade, ce n'est pas Naples, c'est le globe terrestre tout entier c'est l'Univers, ce sont les univers! Le seul talent consiste à cacher et à se cacher le véritable état des choses."

"... le moindre choix a son histoire, et beaucoup d'événements de notre existence restent tapis dans un coin en attendant le moment de surgir, et ce moment finit par arriver."

"Voilà, c'est comme ça, dans l'usine où je bosse. Le syndicat n'y a jamais mis les pieds, et les ouvriers ne sont rien d'autre que de pauvres gens soumis au chantage et à la loi du patron: je te paye, alors je te possède et je possède ta vie, ta famille et tout ce qui te concerne. Et si tu ne fais pas ce que je te dis, je te détruis."

"Les hommes, il fallait donc tout leur cacher! Ils préféraient ne pas savoir et choisissaient de croire que, par miracle, ce qui se pratiquait chez leur patron n'arrivait pas à la femme à laquelle ils tenaient et qu'ils avaient le devoir de protéger - car tel était le principe avec lequel ils avaient grandi -, y compris au risque de se faire tuer."

"Tous se connaissaient depuis longtemps, savaient qu'ils étaient des victimes consentantes et n'avaient pas le moindre doute sur qui avait balancé: cela ne pouvait être qu'elle, la seule qui se fut immédiatement comportée comme si la nécessité de trimer ne coïncidait pas avec l'obligation de se faire humilier."

"- Qui ne dit mot consent.
- Non, fit-elle: qui ne dit mot chie dans son froc."

"Elle me dit que le visage répugnant du monde ne suffisait pas pour écrire un roman: sans imagination, cela ne ressemblait pas à un véritable visage, mais seulement à un masque."

"Décider, ça veut dire faire du mal."

"Au petit déjeuner et au dîner, l'hôte adressa au maître de maison un crescendo de propos moqueurs, à la limite de l'impolitesse: le genre de phrases qui humilient mais sous une apparence amicale, sourire aux lèvres, de sorte que l'autre ne peut se rebeller sans passer pour quelqu'un de susceptible."

"Comme d'habitude, elle croyait pouvoir entrer et sortir de ma vie sans se soucier de rien, comme si nous n'étions qu'une seule et même chose et qu'il ne fût pas nécessaire de demander "comment ça va, qu'est-ce qu'il y a de neuf, je te dérange?"