21 février 2017

Elena Ferrante. "Le nouveau nom". 2012. Extraits.


"Elle l'aimait, elle l'aimait comme aiment les filles des romans-photos. Toute sa vie, elle lui sacrifierait ses qualités et lui ne se rendrait même pas compte de ce sacrifice, il vivrait parmi les trésors de sentiment, d'intelligence et d'imagination qui la caractérisaient sans savoir qu'en faire, il allait la gâcher!"

"Etait-il possible que les parents ne meurent jamais et que chaque enfant les couve en soi, de manière inéluctable?"

"Il faut peu de temps à une conviction fragile pour faiblir et finir par céder."

"Ce fut un moment terrible, j'éprouvai l'horreur et la jouissance de me perdre, l'effroi et la fierté de dérailler."

"Nous avions grandi en pensant qu'un étranger ne devait pas même nous effleurer alors qu'un parent, un fiancé ou un mari pouvaient nous donner des claques quand ils le voulaient, par amour, pour nous éduquer ou nous rééduquer."

"Peut-être devrais-je lui dire que les choses qui n'ont pas de sens sont les plus belles."

"Dans l'inégalité il y avait quelque chose de beaucoup plus pervers, et maintenant je le savais. Quelque chose qui agissait en profondeur et allait chercher bien au-delà de l'argent. Ni la caisse des deux épiceries ni même celle de la fabrique ou du magasin de chaussures ne suffisaient à dissimuler notre origine. Et quand bien même Lila prendrait dans le tiroir-caisse encore plus d'argent qu'elle n'en prenait déjà, quand bien même elle en prendrait des millions, trente ou même cinquante, elle n'y arriverait toujours pas. Ca, moi je l'avais compris, et il y avait donc enfin quelque chose que je savais mieux qu'elle: je ne l'avais pas appris dans ces rues mais devant le lycée, en regardant la jeune fille qui venait chercher Nino. Elle nous était supérieure, comme ça, sans le vouloir. Et c'est ce qui était insupportable."

"Toute la vie, on aime des gens qu'on ne connaît jamais vraiment."

"Parfois, nous nous servons d'expressions absurdes et affichons des poses ridicules afin de dissimuler des sentiments pourtant simples."

"Je les aimais tous les deux et, de ce fait, je n'arrivais pas à m'aimer moi-même, à me sentir moi-même et à m'agripper à un besoin de vie à moi qui aurait la même force que le leur; sourd et aveugle."

"J'ai changé non pas en apparence, mais en profondeur. Les apparences suivront bientôt, et ce ne seront pas que des apparences."