28 juin 2018

Frédérique Martin. "Le vase où meurt cette verveine". 2012. Extraits.


(Edmond Jabès, "Du désert au livre") "Il faut avoir beaucoup erré, s'être engagé sur bien des chemins pour s'apercevoir, en fin de compte, qu'à aucun moment on n'a quitté le sien."

"Tais-toi, Joseph, ne va pas faire d'histoires. C'est là toute mon éducation."

"Les murs ont des échos de stupeur devant ton absence."

"Les fantômes, ce n'est que ça, des souvenirs qui persistent."

"- Allons, mesdames, pas d'émotions fortes.
Comme s'il y en avait des faibles."

"Dans leurs premières années, les enfants ont un don pour nous pardonner. Sans leur bienveillance, nous ne traverserions pas l'épreuve d'être parents. Ils ignorent nos faiblesses, nous croient sur parole et espèrent en nous, plus que nous-mêmes. Sans lucidité, cette loyauté finit par les asservir, ou bien elle les écrase et dévore toute leur capacité de confiance. Il faudrait dire aux enfants qu'ils ont des attentes démesurées, que les hommes sont trop vulnérables pour se hisser à l'égal d'un dieu. Les prévenir pour qu'ils puissent passer à autre chose et laisser derrière eux les indésirables. Les éparpiller comme des petits poulets en leur criant: je ne suis pas celui que tu vois! Jeter le grain plus loin que soi. Mais, pour cela, il faudrait s'armer d'un courage immense et renoncer à se sentir merveilleux."

"Evitons de nous tracasser avec des nœuds qui ne sont pas les nôtres et que nos meilleures intentions ne sauraient démêler."

"Elle ne pleurait plus, s'occuper d'un autre, c'est déjà prendre de la distance avec soi,..."

"C'est ce qui arrive quand les chocs sont trop rudes, on se ferme, on se coupe de tout. C'est comme un bandage qu'on serre autour du cœur."

"Elle a cette manie, commune aujourd'hui, de tout ramener à elle avec des mots à la mords-moi-le-psychiatre."

"La peur d'écorner une belle image est souvent au cœur de ces lâchetés dérisoires."

"Nos peurs nous avaient aliénés, et n'est-ce pas leur procédé habituel?"

"... vouloir comprendre à tout prix est un des trois boucliers, avec la haine et le pardon, dont on s'empare pour résister aux atrocités sans se dissoudre dans le néant."

"La folie, c'est peut-être la seule réponse que certains ont trouvée à la grande douleur de vivre."

"... la peur est le socle de toutes nos médiocrités, et je ne connais personne qui ne soit soumis à son emprise d'une manière ou d'une autre."

"... parfois nos actes nous dépassent en révélant une part d'innommable qui nous anéantit."

"Certains événements sont au-delà du pardon ou de la compréhension, ils prennent racine dans des choses humaines trop lourdes pour être nommées. J'ai fini par admettre qu'on doit juste y consentir."