30 juillet 2018

Katarina Bivald. "La bibliothèque des coeurs cabossés". 2013. Extraits.


"... elle possédait cette aura propre aux gens qui n'ont jamais été réellement jeunes."

"- Ne vivez jamais en suivant les règles d'imbéciles, car ils vous abaisseront à leur niveau, ils gagneront, et tout ce que vous aurez récolté c'est une vie à mourir d'ennui."

"J'ai souvent pensé que le rire était la meilleure défense."

"Un seul cheveu sépare l'indépendance de la bêtise, si tu veux mon avis."

"Le plus grand rêve de Charlotte Brontë avait été une maison au bord de l'eau où elle puisse vivre avec ses sœurs et son frère, et peut-être continuer à écrire. De préférence sans avoir à enseigner et diriger une école dans la maison, mais ce n'était pas une exigence.
Elle n'espérait pas plus, mais c'était quand même un rêve hors de portée, qu'il était presque ridicule d'envisager.
Sara avait l'impression que désormais tous les gens rêvaient de mille choses possibles. Voyager, aimer, avoir une carrière merveilleuse et une famille heureuse et, en outre, rester tout le temps svelte, mignon, populaire et harmonieux.
- Amy, penses-tu qu'il y ait de l'inflation dans nos rêves?"

"- Je n'ai jamais remarqué que les rêves rendaient les gens plus heureux.
Non, Sara non plus. Parfois, elle se demandait quand même si cela ne rendait pas les gens plus… vivants."

"Mais les gens étaient étranges. Elle avait beau sans cesse s'acquitter de sa dette à leur égard, ils trouvaient en permanence de nouveaux moyens de la faire se sentir redevable. C'était comme si elle se battait tout le temps pour payer les intérêts d'intérêts."

"Beaucoup de gens pouvaient s'enivrer, faire des choses bien pires les uns avec les autres, voire mettre des ribambelles d'enfants au monde sans que personne ne le remarque réellement. Tandis que pour certains… on aurait dit qu'un seul regard suffisait à déclencher les commentaires."

"Les gens comptaient trop sur le pardon. Caroline croyait en la pénitence et au remords, bien sûr, et à la rémission des péchés peut-être, mais souvent les gens oubliaient le regret, la réparation et l'amendement, misant tout sur le fait que l'église et tous les autres tendraient l'autre joue. D'après elle, être dorloté n'avait jamais amené quelqu'un à s'améliorer."

"... il y avait très longtemps qu'elle avait cessé de penser qu'on pouvait être une femme forte et intelligente, et vivre une vie normale."

"Elle ne pensait pas qu'il soit conscient de la méchanceté et du manque d'égard dont pouvaient faire preuve certains individus, pourtant sympathiques par ailleurs, lorsqu'ils trouvaient un souffre-douleur."

"... n'épouse jamais un homme qui n'a pas un regard rieur."

"En tant que femme mûre et célibataire, la seule chose dont on puisse être assurée, même quand on ne fait absolument rien, c'est qu'on sera ridiculisée. Les gens se moquent de vous. C'est dans leur nature."

"L'amour doit-il toujours être passionnel comme une putain de grippe? De la fièvre, des hallucinations, des douleurs et aucun antalgique qui fonctionne?"

"Ce sera déstabilisant, compliqué, mal et bizarre. Libre aux gens de se moquer. Cela signifie juste que nous avons une vie plus intéressante que la leur."

"Il y a deux sortes de personnes dans ce monde, Caroline. Ceux qui vont de l'avant et vivent, et ceux qui les suivent et se moquent d'eux. Et tu auras beau essayé de paraître triste et ennuyeuse, tu ne l'es pas. Il va tout simplement falloir que tu apprennes à vivre en étant un peu plus endurcie que les autres."