08 juillet 2018

Gilles Legardinier. "Quelqu'un pour qui trembler". 2015. Extraits.


"Que ce soit dans le bonheur ou le malheur, il avait éprouvé à leurs côtés des sentiments extrêmes, de ceux qui vous entraînent aux limites de ce que nous sommes réellement une fois les artifices devenus inutiles, quand l'existence se résume à un concentré d'émotions tellement fortes à digérer qu'il peut vous attaquer les entrailles et le cœur."

"L'essentiel est d'avoir un futur, même s'il se borne au lendemain."

"Ton temps parmi nous s'achève. Rester plus longtemps ne pourrait que te détruire."

"Les sentiments prisonniers s'évadent comme ils peuvent."

"Chacun semblait avoir beaucoup de choses à lui confier. Parce que l'imminence de la séparation libère les sentiments. Parce que les humains attendent toujours l'ultime limite pour oser avouer."

"La vie n'est jamais ce que l'on imagine."

"... au-delà de l'apparence d'un instant se cache parfois la douleur d'une vie. Derrière chaque femme, chaque homme, se dissimule une histoire qu'une impression sur le vif ne peut jamais résumer."

"Il serait sa lumière dans les recoins, son démineur. C'était sans doute cela, être père."

"Je suppose que l'on reconnaît chez les autres les sentiments que nous éprouvons nous-mêmes."

"N'ayez aucun regret, doc. Jamais. Ils sont la rouille du cœur."

"Vous savez bien que ce que l'on est ne pèse pas lourd face à ce que le destin fait de nous."

"Quand l'on songeait à leurs parcours respectifs si différents, quelle chance existait-il pour que ces deux hommes puissent un jour se croiser, surtout en abordant des sujets aussi personnels? Quasi nulle. Mais la vraie vie n'a que faire des probabilités."

" … si Michael et Thomas n'étaient pas à leur place, c'est parce qu'ils étaient encore en chemin pour y parvenir."

"Quand on aime quelqu'un, on nourrit pour lui des craintes et des rêves. Il cristallise nos peurs et nos espoirs. Nos plus beaux élans naissent de cela. Ce lien nous anime, nous motive, nous porte, nous construit. La seule chose qui compte, c'est d'avoir quelqu'un pour qui espérer mieux. L'essentiel, c'est d'avoir quelqu'un pour qui trembler."

"Ne t'abandonne pas."

"Il se sentait désemparé face aux beaux parleurs. Il détestait ce qui n'était pas carré, pas justifié. C'était sans doute pour cela qu'il s'était orienté vers les questions de vie ou de mort, là où les grandes gueules ne mettent jamais les pieds."

"En la regardant, en cherchant à la comprendre, en l'aidant - même maladroitement -, Thomas apprenait beaucoup sur lui-même et sur la vie. Les enfants font souvent cet effet-là."

" - Vous avez toujours vécu près du précipice, au bord du pire."

" - On méprise souvent ceux dont le métier est de se battre, jusqu'à ce que les problèmes arrivent…"

"Tu resteras jeune tant que tout les ennuis que tu affronteras viendront des autres, de l'extérieur. Le jour où tu t'apercevras que ce que tu es devenu t'empêches de vivre comme tu l'entends, ce sera différent. Physiquement ou mentalement, tu toucheras ta propre limite. Tu ne seras plus uniquement au service de tes rêves et de tes envies. Tu deviendras aussi l'outil de tes besoins, de plus en plus immédiats. Jusqu'à n'être plus que cela. On est vieux quand on devient son propre ennemi."

"Elle réduisait tous ses plans à néant. Les enfants font souvent cela."

"Renoncer à une épreuve pour laquelle tu n'es pas faite n'est pas de la lâcheté, c'est de la sagesse. N'aie jamais honte d'éviter un obstacle qui te détruirait."

"Choisis ton combat. C'est le meilleur moyen de le gagner. Et ne t'oublie jamais en le menant. Les gens heureux guérissent bien plus de monde que les gens seuls."

"Les gens demandent rarement pardon poussés par leur conscience, mais parce qu'ils ont intérêt à sauver le coup. Les humains ne renoncent pas souvent à leur fierté. Il faut qu'ils aient un intérêt plus grand à la faire taire qu'à tout lui sacrifier. Seuls les moins stupides comprennent que l'orgueil n'est jamais l'allié du bonheur. Plus celui ou celle qu'ils ont blessé compte pour eux, plus ils sont prêts à étouffer leur amour-propre pour préserver le futur."

"Je déteste que l'on me vole ce que je suis si heureuse de donner."

"On se dit tous un jour que l'on n'a pas été à la hauteur pour ceux que l'on aime… Vous avez fait ce que vous avez pu."

"Je crois qu'être père, c'est tout donner sans compter, tout dire sans mentir, et accepter que ceux à qui vous l'offrez en fassent autre chose que ce que vous espériez."

"On ne devrait jamais parler de la fin aux jeunes, on devrait les laisser découvrir la vie sans rien leur dire. Offrons-leur la chance de se faire surprendre par l'amour, par la violence du monde, par ce qu'offre ou ce que coûte chaque âge, et même par la mort. Envisager l'existence comme une odyssée plutôt que comme une feuille de route dont on coche les passages obligés. On les encombre, on leur enseigne nos peurs, on ne leur montre que nos échecs, on ne leur donne que des leçons. Et nous sommes incapables de leur faire ressentir nos joies et nos espoirs, qui pourtant justifient tout."