15 janvier 2019

Laure Gerbaud. "Racines mêlées". 2014. Extraits.


"... c’est souvent en pratiquant l’amour qu’on le tue."

"J’ai longtemps ignoré qu’il faut se laisser glisser sur le fleuve de l’existence et ouvrir grand sa porte aux opportunités."

"Elle n’est pas femme à appartenir à un homme, fût-il l’homme de sa vie."