06 décembre 2019

Albertine Sarrazin. "La traversière". 1966. Extraits.


"La liberté c'est peut-être une histoire de serrures débouclées, c'est peut-être une histoire de maîtrise spirituelle, à moins que ce ne soit tout simplement une histoire de gros sous, mais je ne pense pas que ça puisse être une histoire de vagabondage."

"Encore une amitié qui se fait payer… c'est malheureux, je crois aux êtres, j'espère toujours qu'ils sont gratuits et, tôt ou tard, j'en reçois la facture."

"Autrefois, quelqu'un - mon bon ange peut-être - m'a conseillé: 'N'oublie jamais d'acheter le silence." Je pense aux langues folles, à tous les silences que nous n'avons pas pu acheter; je pense aux voisins, logeurs, passants, gardiens, tous ceux qui ont bavassé sur nous, nous ont marché sur la tête et sur les pieds, nous ont revendiqués, tripotés, empoisonnés; ici, tout le jour sera au chantier et au chant, et chaque nuit sera silence, enfin…"